1.3

Contexte marché

Les contraintes de ces approches

Elles trouvent rapidement leurs limites, notamment dans trois domaines :

  • elles impliquent des coûts importants et des développements longs,
  • elles imposent l’ajout de nouvelles technologies,
  • elles ne tiennent pas compte de la nécessitée économique que représente l’optimisation de l’existant technologique.

Coût important et développements longs

Cette réalité est bien connue. Elle s’explique par le fait que, quelle que soit l’approche, elle consiste d’abord et avant tout à installer des technologies voire à mettre en œuvre des organisations nouvelles dans l’entreprise. On ne peut cependant se permettre de déstabiliser le fonctionnement quotidien sans un processus long de validation et d’adaptation de l’environnement.

Impose l’ajout de nouvelles technologies

L’intégration ou l’adoption de standards propose par nature une interface entre les systèmes extérieurs et l’environnement interne qui lui est propre. Cette nécessité qui peut s’appeler connecteurs, middlewares ou interfaces, représente autant de technologies nouvelles à implémenter. Si l’on résout ponctuellement l’hétérogénéité fonctionnelle, c’est en contrepartie d’un accroissement de l’hétérogénéité technique.

Nécessité économique d’optimiser l’existant

Un élément conjoncturel ajoute à la difficulté intrinsèque de gérer ces composants hétérogènes. La tension actuelle du marché informatique impose aux entreprises de réduire leurs dépenses. Elles doivent faire des économies et ne peuvent plus se permettre, comme ce fut le cas précédemment, d’acquérir en permanence des technologies et applications nouvelles dès qu’un besoin apparaît.

Désormais, elles doivent optimiser ce qu’elles possèdent déjà, faire durer l’existant le mieux possible. Cette nouvelle démarche s’inscrit dans une logique de cohérence et de rentabilité.


Repère :

L’augmentation du nombre de technologies hétérogènes dans le SI pose des problèmes de performance et de cohérence. Les solutions existantes sont partielles et coûteuses. Il est désormais nécessaire de s’appuyer sur son existant.