1.1

Contexte marché

L’environnement

L’activité d’une entreprise génère naturellement hétérogénéité et donc complexité dans son système d’information. Comme dans toute technologie (ex : moteur de voiture) ou organisation (ex : logistique), c’est la capacité à gérer cette complexité qui est source de performance. En revanche, si cette complexité est subie, elle devient un frein au développement.

Les sources d’hétérogénéité sont nombreuses :

  • rachat, fusion acquisition, croissance externe…
  • applications verticales, spécialisées pour être optimisée…
  • gestion de l’historique, contrainte de budget, recrutement bloqué…
  • besoin d’échanger des données en interne et vers l’extérieur,
  • nécessité de mise sur le marché rapide.

Les systèmes d’information des entreprises utilisent de multiples technologies, dont le nombre peut atteindre plusieurs centaines dans les grandes structures. Les services informatiques doivent les gérer et les maintenir.

Ces technologies sont à la base de tout le fonctionnement du système, et leur administration dans l’architecture globale est essentielle.

Cumulant des composantes ayant de un à vingt ans d’ancienneté, les administrateurs se trouvent face à des ensembles de plus en plus délicats à gérer. Pourtant, l’accélération du time-to-market, le nécessaire développement d’échange amènent encore de nouveaux besoins fonctionnels, synonymes de technologies supplémentaires.


Repère :

La complexité d’un système d’information augmente conjointement avec les progrès de l’entreprise. Pour que le SI soit toujours un vecteur de cette performance, et non un frein au progrès, il doit être géré et non subi.